Quel prestataire de paiement pour compte de tiers choisir ? Comparatif HiPay, LemonWay, Limonetik, MangoPay, Ingenico, PayPal & Braintree

Dans un précédent article j’évoquais les contraintes de l’encaissement pour compte de tiers pour une marketplace, ce qui m’amenais à conseiller de passer par un prestataire extérieur lorsque l’on souhaite effectuer ce type de paiements. Suite à plusieurs questions de lecteurs, j’ai décidé de consacrer un article sur les différents prestataires de paiements pour compte de tiers afin, d’une part de vous permettre de les identifier, et d’autre part de vous permettre de choisir celui qui répondra le plus à vos besoins.

Les prestataires

France

Si vous développez votre activité en France et n’encaissez qu’en euros vous allez pouvoir vous tourner vers un certain nombre d’acteurs. Dans ceux que j’ai recensés, vous trouvez :

  1. HiPay
  2. Lemonway
  3. Limonetik
  4. MangoPay
  5. Ingenico, ex Ogone (pour les entreprises générant un CA assez important)
  6. PayPal (sous certaines conditions)

Si les quatre premiers sont assez ouverts, faciles d’accès et relativement comparables, Ingenico/Ogone et PayPal se distinguent des autres prestataires par une approche destinée plutôt aux grands groupe. En effet, Ingenico/Ogone ne met pas les startups en phase de démarrage dans sa stratégie, et il faudra attendre d’avoir un peu grossi et de générer un chiffre d’affaires correct pour commencer à négocier avec eux. Néanmoins leurs tarifs sont plus avantageux et il pourra être intéressant de les contacter si vous souhaitez diminuer les coûts de votre prestataire.

PayPal de son côté ne propose pas d’offre d’encaissement pour compte de tiers « grand public ». Il faut expressément leur adresser une demande et monter un dossier lourd qui vous conduira à disposer d’une accréditation PayPal. A titre d’exemple, c’est le choix de sharetribe.com, mais qui a nécessité une procédure longue. A défaut, si vous souhaitez utiliser les services de PayPal, vous pouvez toujours vous tourner vers une alternative (qui ne constitue par un vrai encaissement pour compte de tiers au sens strict du terme) : PayPal Adaptive Paiement, comme expliqué dans l’article sur l’encaissement pour compte de tiers.

Concernant les quatre autres prestataires (Hipay, LemonWay, Limonetic et MangoPay) les fonctionnements sont assez similaires. Ils mettent à votre disposition un contrat type et l’accès à une API (interface informatique avec leurs serveurs pour gérer les paiements). Les tarifs sont également assez similaires (voir tableau comparatif ci-après). Sachez également que leurs tarifs peuvent être négociés si votre chiffre d’affaires commence à être conséquent. N’hésitez pas dans ce cas à les solliciter. C’est donc la solution à privilégier lorsque l’on est une startup.

Enfin, à noter que Limotenic, spécialisé dans les tunnels de paiements, ne dispose pas de sa propre licence et s’appuie donc sur un acteur disposant d’une telle licence pour offrir sa solution. Son expertise sera donc avant tout dans la mise en place d’un paiement facile pour le client en vue d’augmenter les taux de conversion achat. C’est donc une solution a éventuellement favoriser lorsque l’on a déjà du volume d’affaires.

Monde

Si vous avez une activité qui nécessite de faire des encaissements dans différentes devises (en particulier le dollar), les prestataires sont un peu plus diversifiés.

Pour des transactions uniquement en dollars, le leader mondial est aujourd’hui Braintree. Racheté récemment par PayPal, il n’est pas encore disponible en Europe pour de l’encaissement pour compte de tiers (mais vous pouvez l’utiliser pour des paiements classiques en alternative à une solution BNP, SG, ou autre). Braintree n’envisage également pas de développer cette activité à moyen terme. Par ailleurs, si vous souhaitez encaisser en dollars, vous devrez avoir une base légale aux US. Cette solution est donc très limitée à cette date.

La solution reste alors de passer par les prestataires cités précédemment. Attention néanmoins, sur certaines devises tous les prestataires ne seront pas égaux  (ils gèrent cependant à minima €, $ et £).On retrouvera également les contraintes cités précédemment sur Ingenico et PayPal.

Quelques aspects légaux

Dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent, sachez que, quelque soit le prestataire choisi, les vendeurs présents sur votre marketplace seront limités en transactions financières s’ils ne sont pas enregistrés auprès de votre prestataire de paiement. En effet, au dessus de 2500€/an encaissés par un vendeur, celui-ci ne pourra plus accepter de paiements, à moins de fournir une preuve d’identité (carte d’identité, Kbis si entreprise…) à votre prestataire de paiement. Cette limite pouvant être facilement atteinte, je vous conseille de demander à vos vendeurs professionnels de fournir directement à l’inscription Kbis et autres pièces justificatifs, que vous pourrez transmettre automatiquement à votre prestataire de paiement pour valider leur compte vendeur.

Tableau comparatif

Note : les tarifs sont purement indicatifs. Ils peuvent être différents (à la hausse ou à la baisse). Contactez un commercial pour connaitre les tarifs applicables.

 HiPayLemonWayLimonetikMangoPayIngenico, ex OgonePayPalBraintree
hipay-logolemonway-logolimonetik-logomangopay-logoingenico-logopaypal-logobraintree-logo
Site internethipay.comlemonway.frlimonetik.commangopay.compayment-services.ingenico.compaypal.combraintreepayments.com
Devises acceptées€, $, £ et plusieurs dizaines de devises€, $, £ et plusieurs autres devises€, $, £ et 5 autres devises€, $, £ et plusieurs dizaines de devises€, $, £ et plusieurs dizaines de devises$
Tarif par transactionEntre 0,7% et 2% (fonction du CA) en France.
Entre 1,2% et 3,2% dans le monde fonction du CA et des régions.
Entre 0,25% + 0,11€ et 1,7% + 0,20€NC1,8% + 0,18€NC5% + 0,05€2,9% + 0,30€ après 50.000€
Sièges social et bureauxSiège en FranceSiège en FranceSiège en FranceSiège au Luxembourg / Bureaux en FranceSiège en FranceSiège US / Bureaux en FranceSiège US / représentant francophone à Londres
AvisIdéal pour commencer et gérer plusieurs devises. Service commercial très réactif.Idéal pour commencer et gérer plusieurs devises. Service commercial très réactif.Idéal pour travailler sur les tunnels de paiement et augmenter les taux de conversionIdéal pour commencer. Equipe très ouvertePeu adapté aux startups (commercial non disponible) mais tarifs très intéressants dès que la CA est important.Les avantages de PayPal, mais la lourdeur d'un dossier complexe à monter.Le leader aux US. Non présent en Europe.

 

73 commentaires

  1. Bonjour,
    Tout d’abord, merci pour ces articles et recherches autour de la mise en place d’une marketplace, votre site est une resource très précieuse d’informations !
    Il reste un point auquel je n’ai pas trouvé de réponse : la répartition des sommes (ventes/commissions) à partir du portefeuille virtuel (cash-out).
    Les solutions comme HiPay ou MangoPay proposent des API permettant d’implémenter la logique de répartition sur sa propre plateforme (marketplace). En fonction des ventes enregistrées, la plateforme envoie donc via les API des ordres de transfert sur les comptes bancaires des vendeurs et les commissions sur le compte bancaire de la marketplace. Mais l’intégration de ces API a un coût, pas forcément à la portée des startups.
    Voici donc ma question : savez vous s’il est légal de réaliser cette répartition de sommes manuellement via le backoffice de ces prestataires de solution de paiement ?
    Ainsi seule la partie paiement par carte bancaire (cash-in) serait à implémenter sur la marketplace (et certains modules existent déjà sur les plateforme e-commerce).

    1. Bonjour Cédric et merci pour votre message.
      Concernant le reversement et l’automatisation ou une utilisation manuelle, je n’ai malheureusement pas d’information à vous fournir. Il faudrait que je questionne les fournisseurs, mais techniquement cela est possible, je ne sais juste pas s’ils proposent cette option.
      Pour l’aspect légal, le tout est de ne jamais avoir d’argent tiers sur votre compte bancaire. Avec un prestataire de paiement pour compte de tiers, avant le reversement, l’argent est sur un portefeuille du prestataire (donc pas sur votre compte). C’est donc tout à fait légal de valider le versement manuellement et de le répartir entre votre gain et celui de votre vendeur (en respectant bien entendu les CGU et CGV signées avec votre vendeur).
      J’espère que j’éclaircis un peu votre interrogation. Dans tous les cas, n’hésitez pas à les contacter pour savoir si l’option est présente.

    1. Bonjour Hon,
      Si vous cherchez à transformer WordPress en marketplace, vous pouvez vous tourner vers ‘WP Marketplace Plugin’ ou ‘Marketplace Bundle’ (plus de détail dans la vidéo de l’article Comment créer et tester sa marketplace en 15 jours ? Partie 1, à environ 7:15).
      Pour les paiements, malheureusement je ne connais pas à l’heure actuelle de solution tout intégrée pour WordPress et je pense que vous ne pourrez pas passer à côté de l’intégration. Néanmoins, vous pouvez vous tourner vers d’autres solutions que WordPress, comme des Addons pour Magento ou OpenCart dont certains éditeurs ont déjà développés des outils pour faciliter l’intégration du paiement.

    1. Bonjour,
      En effet, je ne savais pas qu’ils étaient aussi avancés sur le sujet. Cela peut-être une solution intéressante. N’hésitez pas à les contacter. Je vais essayer de mon côté d’en savoir un peu plus.

      1. Je les ai contacté car je suis en plein dans cette problématique en ce moment. J’ai obtenu une première réponse (en Français) plutôt positive mais j’attends de voir la suite….Ce qu’ils proposent réellement. En fait, le problème (qui n’en est peut être pas un) c’est que le siège est aux USA et peut être que le service client pour la France n’est pas totalement fiable ? De plus, si les vendeurs d’une marketplace veulent récupérer leurs sous, ils sont peut être obligés de le faire via une plateforme totalement anglophone ?

        En tout cas, voilà le lien pour le plugin: https://wedevs.com/products/plugins/dokan/stripe-connect/

        Tenez-nous au courant de votre coté vis à vis de la comparaison avec celles déjà testées.

        1. Si je comprend bien leur site, cela l’encaissement pour des comptes de tiers n’est pas encore possible pour les plateformes en France : « Managed Accounts are in public beta. Platforms in Australie, Canada, Danemark, Espagne, the Etats-Unis, Finlande, Irlande, Japon, Norvège, the Royaume-Uni, or Suède can create Managed Accounts for any country Stripe support »

  2. En pleine recherche sur la création de ma Marketplace, je me permets de répondre sur quelques points: Hipay: ils m’ont répondu que c’est pour les entreprises existants déjà et avec un CA conséquent. Idem pour Lemonetik.
    Reste en somme essentiellement Mangopay.
    Ils ont développé un plugin WordPress mais me disent qu’il faut toutefois un peu de développement.
    Sur codeur.com vous pouvez faire une demande et trouver facilement une aide à prix modéré. Sinon mangopay vous fournit une liste de développeur avec qui ils ont déjà bossé… je les ai tous contacté! Et oui! Seul un peut le faire sous WordPress, et c’est le créateur du plugin. Parfait. Tarif:500€ l’intégration pour 7 jours de développement.
    Espérant vous avoir aidé!

    1. Bonjour Makrane,
      Braintree est disponible comme solution de paiement simple (paiement par CB par ex sur un site e-commerce), mais pas encore comme prestataire de paiement pour de l’encaissement pour compte de tiers.

  3. Bonjour,

    Super l’article!

    Pareil que tout le monde, je suis à la recherche d’une solution sans pour autant avoir beaucoup de développement.

    Je m’étonne du fait que Mangopay et consorts semblent moins cher que paypal (moitié moins en frais) et pourtant en plus offre un cadre agrée. Paypal a peut-être pour lui une plus grande souplesse et facilité d’usage. Pourquoi paypal ne se dote pas de ce qui faut pour être agrémenté?
    Une des limites aussi est la facturation. Il serait pratique d’avoir un envoi de facture (part de la marketplace) envoyée ou générée automatiquement.

    Toujours en recherche!

    Thomas

    1. Bonjour Thomas,
      PayPal à racheté Braintree il y a quelques temps, ce qui lui permet d’offrir de l’encaissement pour compte de tiers (mais malheureusement, Braintree n’est pas dispo pour la France). Aux dernières discussions avec Braintree, ce n’était pas prévu à court terme en France.
      Pour la facturation, en effet ça serait top, mais je ne connais pas de service automatisé pour vous aider. Si vous trouvez, n’hésitez pas à partager !
      Et merci pour votre commentaire !

  4. Bonjour Christophe,
    Je viens de lire avec attention tous tes articles sur le Marketplace, c’est vraiment intéressant.
    Je suis en train de monter une marketplace en lien avec mon site actuel (vente de petite puériculture)
    J’en suis à l’étape de paiement, je vois qu’il y a la possibilité de passer par Paypal mais avec celui-ci, si j’ai bien compris, il est impossible d’avoir la gestion du porte-monnaie virtuel vu qu’il paie directement le vendeur.
    Avec Hipay, LemonWay… est-il possible de garder ce système de porte-monnaie virtuel ?

    J’ai lu dans un autre de tes articles qu’il n’existe aucun module natif entre l’une de ces solutions (Hipay, Lemonway…) et multimerch et qu’il faudrait créer le module sois même.

    As-tu connaissance de projet en cours pour la création d’un tel module (même si payant à la fin) ?
    Sinon as-tu déjà essayé d’utiliser les API Hipay ou autres sur un site « fait main » ? L’API est-elle simple d’utilisation pour pouvoir reproduire ce système de porte-monnaie virtuel ?
    Merci d’avance

    1. Bonjour Nicolas,
      Concernant ta première question, oui en effet, PayPal ne te permets pas d’avoir la main sur le porte-monnaie des vendeurs.
      Pour un module sur MultiMerch, je n’ai pas connaissance de personne développant un tel module pour le moment. Néanmoins l’API est assez simple en intégration et est à la portée d’un bon dev en quelques jours. J’ai vu passer quelques annonces sur Codeur.com ou Upwork. Néanmoins, si tu cherches quelque chose de simple, PayPal peut répondre à ton besoin avec le module Adaptive Paiement. Globalement ça devrait bien se passer avec les vendeurs et si jamais tu as quelques problèmes tu pourras te concentrer sur une alternative dans un second temps.

      1. D’accord, merci pour ta réponse, je vais voir pour dans un premier temps utiliser Paypal (donc sans porte monnaie) et voir pour une autre alternative plus tard.

    2. Bonjour Nicolas,

      Tout d’abord, et pour être transparent, je fais parti de l’équipe Lemon Way.

      A l’heure où j’écris ce message, Lemon Way n’a pas de plugin compatible avec MultiMerch. Je vais être honnête avec vous, vous êtes, à ma connaissance, la première personne à demander un plugin pour cette solution. Bien évidemment, s’il y a de la demande, nous pouvons développer un plugin et le publier (comme c’est déjà le cas pour d’autres solutions de places de marché). Si d’autres lecteurs sont intéressés pour un plugin MultiMerch, n’hésitez pas à le faire savoir, nous sommes très réactifs comme l’auteur(e) de l’article l’a gentiment souligné 🙂

      L’API Lemon Way reste tout à fait accessible, sa documentation est complète et à jour, et notre équipe technique répond rapidement aux tickets.

      Victor
      L’équipe Lemon Way

      1. Merci pour votre réponse.
        J’ai constaté que vous êtes très réactif, car j’ai appelé votre service hier pour avoir plus d’informations.
        Je suis en phase d’étude pour mon projet, j’ai eu toute les informations que je souhaitais lors de mon appel.
        Je reviendrais vers vous une fois que j’aurai le tour des prestataire pour voir ce qui correspond le mieux à mon projet.

  5. Bonjour,
    Je développe ma plateforme entièrement sur NODE.JS (Donc du Javascript)
    Quelle plateforme me conseillez-vous ?
    (HiPay, LemonWay, Limonetik ou MangoPay ?)
    Merci

    1. Si je ne dis pas de bêtises, MangoPay, HiPay et Limonetik utilisent une API REST (Lemonway, je ne sais pas trop). Donc les trois seront utilisables normalement assez facilement avec Node.Js. Ne reste plus qu’à trouver celui qui vous convient le mieux. N’hésitez pas à aller lire leur documentation technique. Ça devrait pouvoir vous éclairer.

    2. Bonjour BP,

      Tout d’abord, et pour être transparent, je fais parti de l’équipe Lemon Way.

      Concernant l’API Lemon Way, les formats XML Soap et JSON sont disponibles : http://documentation.lemonway.fr/api-fr/directkit/generalites/requetes-et-reponses

      A l’heure où j’écris ce message, une librairie Node.JS Lemon Way est en cours de développement et devrait être publiée dans quelques semaines.

      Victor
      L’équipe Lemon Way

  6. Bonjour,

    J’aurais une remarque un peu global. Je dirige une équipe dédiée à la conception de plateforme sur-mesure pour les startups. Notre équipe de développement est souvent confronté aux problématiques de paiements spécifiques comme vous le souligné dans le cas des marketplaces ou autres plateformes à la AirBNB.
    Par exemple, pour LemonWay (et ça ne doit pas être les seuls), il faut créer des « Wallets » pour les vendeurs mais également pour les acheteurs. Un wallet est un porte feuille virtuel qui nécessite des autorisations avant de pouvoir être utilisé. Un acheteur, comme un vendeur, doit donc valider son identité avec des pièces justificative pour pouvoir encaisser, mais également payer des montants élevés.
    Donc si vos acheteurs doivent payer quelques centaines d’euros, attention à bien vérifier si vous n’allez pas être obligé de lui demander une photocopie de sa carte d’identité.
    Pour moi, les vraies galères concerne ces plafonds qui doivent être les mêmes avec toutes les solutions.
    Par ailleurs, un de vous a cité PayPlug. Attention, PayPlug n’est pas prévu pour du paiement pou compte de tiers. C’est un prestataire « virtuel » qui utilisait MongoPay et qui utilise maintenant Lemon Way.

    1. Bonjour Arnaud,
      Oui en effet, les plafonds concernent tous les systèmes de paiement. C’est un réglementation européenne pour luter contre le blanchiment d’argent.
      Si le vendeur ne communique pas sa pièce d’identité, les plafonds sont, je crois, à 2.500 euros maximum perçus au cours d’une même année civile.
      Merci sinon pour les précisions PayPlug.

      1. Bonjour et merci pour cet article et ces commentaires forts pertinents.
        Concernant ce dernier point, quid si les vendeurs sont hors UE ?
        J’ai deux projets de plateforme (une de crowdfunding et une place de marché) destinée aux professionnels et à l’international sur des montants pouvant facilement dépasser les 2500 euros annuels et je me demande si c’est seulement réalisable.

        1. Bonjour,
          C’est une bonne question dont je n’ai malheureusement pas la réponse. Le mieux est peut-être de contacter une prestataire de paiement (MangoPay ou autre), qui aura peut-être déjà eu un cas similaire et qui pourra vous éclairer.
          Désolé pour cette réponse.

      2. Bonjour Christophe,

        Ce plafond de 2 500 € est-il uniquement réservé aux vendeurs ou est-il également valable pour les acheteurs ? En d’autres termes, les acheteurs doivent-ils eux aussi fournir des pièces justificatives (ces fameux ‘KYC’) lorsqu’ils commandent pour plus de 2 500 € par an ?

        Si oui, c’est tout de même un peu la lose, car cela pourrait décourager plus d’un acheteur !

        1. Le plafond s’applique à l’acheteur comme au vendeur, ils ont tout les deux besoin d’un Wallet. Il faut confirmer l’identité pour lever la limitation

        2. Bonjour Raphaël et Arnaud,
          Je ne suis pas d’accord avec Arnaud. Ce plafond s’applique uniquement aux vendeurs. L’idée est de luter contre le blanchiment d’argent. Donc en tant qu’acheteur vous pouvez dépenser autant que vous voulez, par contre en tant que vendeur, on vous demandera de vérifier votre identité pour être sûr de tracer les perceptions de gros flux financiers.
          Cela limite donc les contraintes et heureusement, car imaginer demander à un acheteur de prouver son identité s’il veut acheter un canapé à 2500€ risque de limiter le commerce :-).

          Mais à la vue des autres commentaires, il semble que Mangopay aille plus loin et fasse des vérifications des deux côtés. Dans ce cas, demandez leur s’il est possible de négocier ces procédures, sinon, regardez la concurrence :-).

          1. Bonjour Christophe,

            L’idée n’est pas de savoir ce que pense chacun ou de savoir si c’est logique. Il suffit de lire la documentation.

            https://docs.mangopay.com/guide/kyc

            Le KYC (Know Your Customer) est une obligation légale pour lutter contre la fraude. Le but est de n’autoriser connaitre l’identité précise des personnes avant d’autoriser un transfert d’argent important.

            Avec des systèmes comme mongpay, il n’y a pas d’acheter ou de vendeur, mais simplement des wallet (porte-feuille virtuel), que l’on peut remplir ou vider.
            Une transaction entre un acheteur et un vendeur correspond n’est pas un simple achat mais une suite de transaction.
            1 – Acheteur paye en ligne et crédit son propre wallet (PAY IN)
            2 – La plateforme effectue un transfert du compte de l’acheteur vers le compte du vendeur, en envoyant la commission sur le compte de la plateforme
            3 – Le vendeur peut récupérer la sommes en virement bancaire (PAY OUT)
            Le processus est documenté ici : https://docs.mangopay.com/guide/marketplace

            Enfin, pour les plafonds, il existe 3 types de validations, dont les 2 principales :
            – Light validation (informations basiques)
            – Regular validation (pièces justificatives)

            Enfin, dans votre cas, si vous restez en Light validation pour le wallet de l’acheteur, vous rentrez dans cette condition :

            Transactions worth less than €2,500 for cash-in and/or €1,000 for cash-out cumulated per legal year and per user (transfers are also counted in this equation)

            Vous avez donc bien une limite, quelle soit sur l’étape « Cash-in, cash-out et même transfert ».

            Christophe, si vous avez des informations solides qui vont dans un autre sens, n’hésitez pas à partager vos sources.

            Merci

          2. Merci Arnaud pour ce complément. Quand j’avais rencontré Mangopay (mais ça date d’il y a un an et demi), la solution était juste en vérification côté vendeur. Effectivement la solution a évolué.

    2. « Un acheteur, comme un vendeur, doit donc valider son identité avec des pièces justificative pour pouvoir encaisser, mais également payer des montants élevés. »
      C’est exactement ce qui me chiffonne avec les solutions que j’ai testé sur ma marketplace. Autant demander des justificatifs à un vendeurs professionnels me semble évident et légitime, autant demander à un simple particulier qui fait son shopping en ligne d’envoyer sa pièce d’identité pour faire un achat me parait totalement dénué de tout sens… j’ai testé Mangopay pour woocomerce avec le plugin marketplace WC vendor et le système de paiement génère automatiquement des champs obligatoires sur le compte vendeur ET acheteur … Je sais pas vous mais moi on m’a jamais demandé d’envoyer ma pièce d’identité pour faire un achat en ligne… c’est moi ou c’est totalement stupide ?

      1. C’est facultatif, s’il n’y a pas de pièce d’identité, il y a un plafond de 1000€ glissant sur 30 jours je crois.
        Après, le plugin est fait comme ça mais tu pourrais l’adapter pour ne pas demander de fichier à l’acheteur.

        1. Ok j’ai testé avec Stripe connect et pour le moment la solution semble parfaite ! aucun problème d’intégration et les 1ers tests sont concluants !

      2. C’est en effet étrange pour la partie acheteur. Avez-vous contacté Mangopay, car quand je les avais vu, les montants étaient juste côté vendeurs. Sinon, il faut aller chez un concurrent :-).

        1. Pour information, je suis en discussion avec PayPal pour un autre sujet et je leur ai posé la question. Le commercial m’a glissé que Stripe Connect n’etait pas encore légale en France (ça n’engage que lui).
          Mais surtout, je lui ai posé la question sur les plafonds et il a eu de mal à me le dire mais lui aussi à les mêmes plafond (chez PayPal).
          Acheteur comme vendeur doivent confirmer leur identité au dela de 2500 par an qui passe sur le compte.
          Un compte PayPal non vérifié est même limité à 1000 EUR/an de virement.

          Voici la réponse officielle :
          ————
          Les comptes PayPal Non Vérifiés ont les limites suivantes :

          Virements :
          – 750 EUR/mois
          – 1000 EUR/an

          Envoi (acheteur) :
          Depuis le 25 mars 2014 (Push 112) : Les pays Européens régulés par CSSF(Luxembourg) ont une limite d’envoi annuel de € 2.500 EUR dès l’ouverture du compte : France (+ Martinique, Guadeloupe, Réunion & Guyane), Belgique, AT, HR, CZ, DK , FI, DE, GR, IS, IE, IT, LU, NL, NO, PT, RE, ES, SE, UK.
          Tout ceci est géré par nos services en interne, les marchands n’ont rien a mettre en place par rapport a leur acheteurs, nous nous chargeons d’informer les acheteurs de ces informations comme une banque le ferait.

          Reception (vendeur) :
          Pour la limite de réception de fonds pour les vendeurs: Avant que nos clients ne reçoivent 2500 EUR ou leur équivalent sur leur compte PayPal, nous sommes dans l’obligation de récolter et de vérifier certaines informations:
          – Confirmation de CB et/ou compte bancaire
          – Pièce d’identité
          – Un justificatif de domicile

          En cas de création de compte sans passer par les service PayPal, les marchands sont informé de la limite et de étapes a suivre pour la lever dès qu’ils reçoivent 1800€ sur leur compte, ils peuvent continuer a recevoir jusqu’à 2500€ sur leur compte PayPal sans souci.
          ————

          Pour moi, c’est donc la même chose pour tout le monde. Si Stripe ne le fait pas c’est qu’il y a un hic. Il faudrait leur demander.

          1. Bonjour Arnaud,
            Merci beaucoup pour ce complément. Je vais contacter Stripe pour poser la côté acheteur, mais je me suis peut-être planté (ou la réglementation a changé depuis 2 ans).

    3. Bonjour,

      je souhaite créer une plateforme (marketplace)et je me heurte à la compatibilité d’un gcm qui opère le paiement et s’intègre au site – mindbody – trés utile pour l’analyse et les tableaux de bord), avec un prestataire de paiement pour compte de tiers comme mangopay, car mangopay exige de s’incrémenter directement sur mon site et d’assurer les paiements.
      Existe t il un prestataire qui pourrait se « greffer » à un gcm?

    4. Bonjour,

      Je suis sur le point de créer une plateforme de mise en relation pour formation à distance, donc une sorte de market place où en tant que prestataire de service je met en relation un client avec un tuteur.
      Je compte utiliser un des prestataire de cantonnement comme mangopay ou lemon way.
      En pleine recherche sur l’application de la tva, je suis en discussion avec les services des impots qui m’interrogent sur la facturation.
      Ma question porte donc sur la facturation.
      Etant donné qu’il y a plusieurs bénéficiaires,(dans mon cas 2: le tuteur et moi le prestataire de mise en relation), qui opère la facturation? moi? le tuteur? nous deux, sur nos sommes respectives (auquel cas le client aurait 2 factures?).

      Merci de vos réponses.

      jeremy

  7. Bonjour a tous et merci pour toutes ses informations ,

    Je suis sur le développement d »une application type Uber , j’aimerai utiliser le service de paiement Braintree afin de bénéficier de toute son efficacité pour le déploiement de mon application . le problème est qu’il ne prenne pas en compte l’encaissement pour les société basé en dehors des Etats Unis . y’a t’il une possibilité d’utiliser une plateforme d’encaissement pour compte de tiers comme celle que vous avez mentionné avec Braintree en parallèle ?

    Merci

    1. Bonjour,
      Le mieux est directement de contacter un prestataire de paiement qui vous indiquera s’il accepte ou non, mais j’avoue qu’étant donné leurs caractères concurrentiels sur certains marchés, je doute un peu qu’ils acceptent. Par ailleurs quel intérêt trouvez-vous à Braintree que vous ne trouvez pas chez les autres ?

  8. Payplug service client réactif ? On a pas eu affaire au même Payplug, 10 j pour répondre aux emails. ca fait des mois que j’attends le virement de mon argent, ils trouvent toujours une bonne excuse pour rien verser!

  9. Bonjour ,
    Nous souhaitons pour notre market place, faire en sorte que nos commerçants soient payes directement (après perception de notre commission, nulle en phase test).
    Nous testons l’appli sur une dizaine de commerçant et la transaction moyenne serait a 25 euros.
    il nous a été recommandé d’utiliser STRIPE est-ce la meilleure solution? Sachant qu’a priori chaque commerçant devrait disposer de son compte STRIPE. Quelqu’un a t’il un avis ?

    1. Bonjour,

      Où en etes vous dans votre lancement?

      Je souhaiterais bénéficier de votre expérience. voici mon souci:
      Je suis sur le point de créer une plateforme de mise en relation pour formation à distance, donc une sorte de market place où en tant que prestataire de service je met en relation un client avec un tuteur.
      Je compte utiliser un des prestataires de cantonnement comme mangopay ou lemon way.
      En pleine recherche sur l’application de la tva, je suis en discussion avec les services des impots qui m’interrogent sur la facturation.
      Ma question porte donc sur la facturation.
      Etant donné qu’il y a plusieurs bénéficiaires, (dans mon cas 2: le tuteur et moi le prestataire de mise en relation), qui opère la facturation? moi? le tuteur? nous deux? sur nos sommes respectives (auquel cas le client aurait 2 factures?).

      Merci de votre réponse

      jeremy

  10. Bonjour,

    Je connais plusieurs sites qui ont des activités assimilées « market place » et qui proposent donc, dans les faits, un service d’encaissement pour compte de tiers sans pour autant avoir recours à un prestataire de paiement spécialisé. Que risque-t-on dans ce cas ?

    1. Bonjour Julien,
      Si on est en phase de début d’activité, pas grand chose. Je doute que l’on vienne embêter une startup qui commence. Par contre votre banque devra vous suivre (si vous êtes transparent avec elle et que vous présentez votre activité) et ce n’est pas sûr qu’elle accepte.

  11. Bonjour,

    Merci pour l’article, c’est difficile de trouver des informations fiables sur des sujets aussi précis sur le net.
    Je lance ma plateforme de service entre particulier d’ici peu, le site est encore en cours de construction. Le hic pour moi est que ma société est basé au Sénégal, pays où je réside. J’ai donc essuyer le refus de plusieurs prestataire comme Mangopay, ou Ayden entre autres pour motif que je suis en dehors de l’espace économique européen. Mon marketing sera surtout basé en France et ma clientèle sera franco-française dans un premier temps. Existe-il un prestataire qui puisse devenir ma solution de paiement ? Si non, quelle solution alternative existe-il ?

    Merci!

    1. Bonjour Samy,
      Je comprends les entreprises que vous avez contactées. Avez-vous possibilité de créer votre entreprise en Europe ou aux US ? Ca peut être une solution. Sinon avez-vous regardé du côté de Stripe Connect ?

  12. Bonsoir, je suis créateur d’une marketplace en phase d’intégration d’une solution de paiement.
    La marketplace est developpée sous wordpress/woocommerce avec l’intégration du plugin WC VENDORS.
    N’étant pas fan de paypal adaptive payment (complexe et cher) je me suis renseigné auprès de nombreux autres prestataires.
    Mangopay : très bon contact commercial et plugin 100% disponible pour WC vendors // Inconvénient : mangopay impose des règles KYC pour les vendeurs (pas de problème avec ça) mais également pour les acheteurs … (ce qui n’aide pas à construire un processus de paiement fluide et efficace…). Pour faire simple un client doit obligatoirement renseigner date de naissance / nationalité / pays de résidence pour pouvoir faire un achat…. trop contraignant

    Stripe : plugin 100% disponible pour ma solution, super user friendly et parfaitement intégré sur ma plateforme et en plus des tarifs très compétitif ! bref sur le papier j’avais enfin trouvé LA solution idéale pour gérer le paiement et l’encaissement pour compte de tiers… le HIC ? ma plateforme est basée aux Antilles et fait appel essentiellement à des clients et vendeurs locaux.. et si Stripe est disponible sans problème pour la France Métropolitaine ce n’est malheureusement pas le cas pour les DOM 🙁 ! Donc dans mon cas, retour à la case départ. (très bonne solution cependant si vous êtes en France métropolitaine donc)

    Limonetik : uniquement pour le top50 du e-commerce donc startup passée votre chemin, limonetik n’est pas pour vous…

    Lemon Way : pas de plugin WC Vendors mais de nombreux autres disponibles (et donc surement adaptable) La documentation à l’air bien fournie. Très bonne réactivité commerciale et contact téléphonique très instructif… Actuellement en cours de test, mais sur le papier pour le moment je n’y vois que du positif.
    affaire à suivre 🙂

    Hipay : Demande de renseignement en cours…

  13. A vérifier, mais pour mangopay, il me semble, que leurs tarifs sont HT. Etant au luxembourg, c’est aux utilisateurs de leur solution de reversé à l’Etat conerné, les taxes.

  14. Bonjour,

    quelqu’un a t’il un retour d’expérience sur Mangopay :
    sur les fees en cas de remboursement
    et les paiement avec TVA et la facturation Mangopay ?

    Merci

  15. Bonjour, merci pour votre article très intéressant ! Je me demandais si vous aviez une idée de fonctionnement en Belgique? J’imagine que cela doit être assez similaire à la france, mes les infos sont très peu nombreuses sur internet… Merci d’avance !

  16. Bonjour Christophe,
    Bravo pour vos explications qui sont pour une fois limpides !
    En ce qui concerne les aspects légaux, je souhaite apporter ma contribution. En effet pour détenir un compte compte séquestre et faire de la facturation pour compte de tiers, il faut une autorisation de l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation rattaché à la Banque de France). Deux solutions demander à être PSP (Prestataire en Service de Paiements) ou alors demander l’exempention d’agrément d’établissement de paiement. C’est le dossier que j’ai rempli et qui est assez costaud. Au terme de un an et demi de discussion, j’ai reçu un courrier très intéressant de la part de l’ACPR. Ce courrier daté du 24 novembre 2016 stipule : « Votre société a vocation à fournir les services de paiement tels que définis dans l’article L314-1 du code monétaire et financier pour l’acquisition d’un éventail limité de biens ou services. A ce titre, elle est suceptible de s’inscrire dans le bénéfice de l’expemtion d’agrément telle que prévue à l’article L521-3 du code monétaire et financier. L ‘ADOPTION DE LA LOI DU 7 OCTOBRE 2016 « POUR UNE REPUBLIQUE NUMERIQUE » A MODIFIE L’ARTICLE L521-3 DU CODE MONETAIRE ET FINANCIER. EN EFFET L’OBLIGATION D’ADRESSER UNE DECLARATION PREALABLE A L’AUTORITE DE CONTROLE PRUDENTIEL ET DE RESOLUTION N’EST DESORMAIS REQUISE QUE LORSQUE LA VALEUR TOTALE DES OPERATIONS DE PAIEMENT EST SUPERIEURE A 1 MILLION D’EUROS SUR 12 MOIS. SOUS RESERVE QUE LA FOURNITURE DE SERVICES DE PAIEMENT SOIT TOUJOURS EFFECTUEE POUR L’ACQUISITION DE BIENS ET SERVICES ET ACCEPTES, SOIT DANS UN RESEAU LIMITE DE PERSONNES ACCEPTANT CES MOYENS DE PAIEMENT, SOIT POUR UN EVENTAIL LIMITE DE BIENS OU DE SERVICES;
    DANS CE CONTEXTE VOUS POUVEZ DONC COMMENCER VOTRE ACTIVITE. « …
    Donc si la marketplace fait un CA de mois de 1 million par an (ce qui est déjà pas mal !), il n’y a plus besoin d’avoir une exemption d’agrément pour commencer son activité.
    Le dossier est néanmoins à remplir et à soumettre à l’ACPR, ce dossier insiste beaucoup sur la sécurité. C’est pourquoi j’attire l’attention sur le fait de créer des CGV en béton. en effet, juridiquement il y a trois entités, le client final, la marketplace et les boutiques (vendeurs). Il est donc nécessaire de créer 3 contrats en triangle. les conditions générales d’utilisation (CGU acheteurs) qui lient le client final à la marketplace, les CGU vendeurs qui lient les vendeurs pro ayant une boutique à la marketplace et CGV qui lient directement les clients et les vendeurs pro. Pour être complet il faut rajouter un 4eme contrat qui est le Mandat de Facturation (qui autorise la marketplace à facturer à la place du professionnel). Si quelqu’un a besoin du nom de l’avocat spécialisé dans le e-commerce et le numérique que j’ai utilisé je pourrai lui transmettre.
    De plus j’attire aussi l’attention sur les aspects techniques et l’hébergement qu’il ne faut pas négliger car le dossier le demande. la marketplace ne peut pas être hébergée sur un serveur mutualisé. (trop de risques de piratage et pas assez de bande passante). Donc il faut se rabattre soit sur un serveur virtuel soit encore mieux sur un serveur dédié. Autre chose, la base de donnée qui contient les clients de la marketplace doit être cryptée. De plus une déclaration CNIL (gratuite et rapide) est indispensable.
    A propos de la solution de paiement j’ai été en contact avec Braintree mais ils m’indiquent que leur solution sera disponible en France en 2018 cela fait un peu lointain ! J’ai aussi contacté un autre prestataire qui s’appelle Lyra network et qui propose la solution pour parketplace PayZen. Ils font payer un abonnement mensuel par boutique qui est négociable en fonction du projet. Le problème est qu’ils n’hébergent pas de compte chez eux donc il faut trouver une banque qui accepte de faire un contrat VADS pour compte séquestre avec facturation pour compte de tiers et ça, je ne sais pas qui a cette expérience, mais moi j’ai demandé à 6 banques et personne n’a accepté.
    C’est pourquoi lorsque j’ai vu le blog de Christophe et l’extraordinaire système Paypal parallèle, il me semble que cela résout tous les problèmes.
    Après ces quelques compléments d’infirmations, à mon tour j’ai une question: Si on utilise Paypal parallèle, est ce qu’il est possible de payer les prestataires pro par virement et pas sur un compte paypal ? En effet tout le monde a un compte pro mais pas obligatoirement un compte paypal. Si Paypal oblige à transférer sur un compte paypal, il y’a t’il un autre système style HiPay ou Mango qui ferait le même service que paypal mais avec un virement IBAN pour rémunérer les pros au lieu d’un transfert sur compte paypal.
    Les clients ont par la loi 14 jours pour annuler une commande et renvoyer un produit, donc effectivement il est plus pratique de payer les pros avec un décalage dans le temps ce que visiblement ne fait pas paypal.
    Cordialement et bravo pour ce blog super instructif.
    Michel

    1. Merci Michel pour ces compléments très riches ! Le seuil des 1M€ de CA est très intéressant. Cela ouvre pas mal de nouvelles perspectives.
      Pour la question sur PayPal, effectivement, c’est le seul gros frein. On est dans un système 100% PayPal, donc pas possible d’y interfacer des comptes bancaires traditionnels de manière directe.
      Pour le compte de séquestre, je connais une seule startup qui a réussi à en avoir un, de mémoire, à la banque populaire il me semble. Donc effectivement, pas facile.
      Peut-être que HiPay ou MangoPay pourraient répondre à votre problématique, mais ils voudront probablement vous vendre le package complet ‘paiement compte de tiers’ qui vous fait perdre l’avantage négocié à l’ACPR. A voir néanmoins, HiPay est plus souple, donc pourra peut-être répondre à votre besoin.
      Christophe

  17. Bonjour,
    je m’interroge sur la possibilité de payer mes vendeurs sur leur wallet tout en me commissionnant avant avec STRIPE.
    je sais que ceci est possible aux état unis mais en France ? avec la doc en anglais j’ai du mal a me repérer et je ne trouve aucun numéro pour joindre le service client Français
    si quelqu’un a des infos.

    1. Bonjour Sandra,

      Je suis dans la même situation que toi. J’ai réussi à joindre le service client Français de Stripe en passant par leur chat et en demandant à parler à un français. J’ai été dirigée vers un service technique français qui ne répond que par mail. Tu peux écrire ici en français normalement (j’ai eu des échanges en français via ce mail) : support@stripe.com Bon courage!

  18. Bonjour,

    Merci pour cet article, les tarifs de PayPal sont faux, il s’agit de 3.4%+0.25e dégressif jusqu’à 1.4% +0.25e en fonction du volume d’affaire. ( 5%+ 0.10e est la tarfication micro-pricing chez PayPal).

    Pour BrainTree, leurs tarifs sont desormais à 1.9% +0.30e.

    Bien à vous

    H

  19. Bonjour à tous et surtout, un très très grand merci à vous tous pour tant d’informations qui m’ouvre d’énormes possibilités!
    Nous sommes à Tahiti (wedo.io) et Toulouse (tribeez.com) pour faire un portail entre familles (dans les îles, on fait tout entre nous…) et je cherche la bonne banque pour démarrer la startup ce mois ci officiellement (mon avocate me conseille LCL, sic! Je vois Axa, BNP -bof- et je vois Litchee rachetée par Arkea qui semble le plus dynamique, mais… vos conseils de bonne banque pour une startup?).

    Nous développons mobile first, en React native sur Firebase et Node. Mais sortons aussi une beta en WordPress (BuddyPress, etc.) la semaine prochaine.

    Un peu à la WeChat (en Chine), outre un « espace de petites annonces achat/vente » (marketplace ou nous servirons d’intermédiaire de confiance), avec géolocalisation (qui sait faire un bon gâteau au chocolat dans mon coin? :P), j’imagine aussi ajouter ce genre de fonction dans le chat (un bot?). Toutes vos suggestions sont le bienvenues, fonctions, UI, prestas, vous-même (on a gagné le concours en polynésie…), libraries, etc.

    Pour un marketplace entre familles, Sharetribe me semble le plus rapide, dynamique, sympa, moderne, souple?

    Merci à Michel Taillard pour toutes ces infos APCR, je vais me pencher sur « diy » (démarrer sans intermédiaire) au démarrage (sous le M€/an)… ou bien est ce me faire du travail pour pas grand chose car les intermédiaires feront ça mieux et plus vite, pour pas si cher?

    Encore bravo à vous tous! Et merci pour vos conseils, banque, prestas, tech, fournisseurs, avocat, …

    Et bien le bonjour des îles…;)

    1. Bonjour et super pour ces projets !
      Alors pour les banques, je vous invite à regarder l’article que j’ai écrit sur les banques. Sinon, je pense qu’elles se valent toutes plus ou moins. Il faut les mettre en concurrence et surtout trouver celle ou le conseiller comprendra votre projet et saura vous aider. La BNP avec sa « maison des entrepreneurs » est plutôt bien pour ça. Sinon, un petit nouveau Qonto.eu qui veut révolutionner le secteur.

      Oui en effet, Sharetribe sera probablement le plus souple pour commencer et le plus simple. Je vous invite d’ailleurs à ne pas tout développer d’un coup, mais d’y aller par étapes. Vous avez plein d’idées, mais rien de vaut de les tester les unes après les autres et d’enlever celles qui ne marchent pas et à l’inverse de passer du temps à développer celles qui fonctionnent.

      Pour sans intermédiaire, c’est vrai que les acteurs font cela bien. Donc je dirais que tout dépend de votre budget. Si vous n’avez pas beaucoup de budget (ou de temps), pourquoi de pas tester vous même pendant quelques temps. Si ça marche vous transférez à un professionnel et si ça ne marche pas, vous ne développerez pas la solution donc vous aurez gagné du temps à ne pas démarcher des professionnels.

      En tout cas bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *